ACTUALITES‎ > ‎

Cergy-Thiès: une coopération solide !

publié le 4 juil. 2016 à 08:47 par Oumy Seck   [ mis à jour : 11 juil. 2016 à 11:01 ]
Chaque année, le CEEDD reçoit des jeunes venus de Cergy en France pour une mission de courte durée dans le cadre de la coopération décentralisée Cergy-Thiès. Cette année, c’est un groupe de cinq jeunes, âgés de 18 à 24 ans, et trois accompagnateurs issus de la Sauvegarde du Val d’Oise qui sont venus du 18 juin au 1er juillet pour apporter leur contribution au CEEDD.
L’Association la Sauvegarde du Val d’Oise a été fondée en 1967 et a pour objet principal de participer à la protection et à l’éducation de l’enfance et de l’adolescence dans le département et de venir en aide aux enfants, adolescents et jeunes majeurs qui nécessitent une éducation spécialisée.
La mission des jeunes pour ces deux semaines consistait à créer des prototypes de tables de micro-jardinage améliorées et d’un composteur. Pour mener à bien leur tâche, ceux-ci ont travaillé en collaboration avec d’autres jeunes sénégalais, afin de favoriser l’échange et le partage entre les cultures.


Un projet bien préparé

A Cergy, les jeunes n’avaient auparavant aucune connaissance dans le travail du bois. Ils ont donc eu cinq sessions de formation en menuiserie avec Sébastien, le menuisier accompagnateur lors du voyage, afin de se préparer aux travaux qu’ils allaient devoir réaliser au Sénégal. Ils ont également suivi une initiation à la solidarité internationale et divers ateliers de cohésion de groupe, pour mieux se connaitre et apprendre à travailler ensemble. Au même moment au Sénégal, le CEEDD préparait l’arrivée des Cergyssois et les binômes sénégalais ont été sélectionnés pour les accompagner dans cette aventure.

Et bien organisé

Dès le premier jour, tous les jeunes, les accompagnateurs et l’équipe du CEEDD se sont réunis pour définir le programme des deux semaines. Ils ont imaginé les différents modèles de tables de micro-jardinage et de composteur qu’ils allaient construire, tout en prenant en compte les besoins du CEEDD et de ses bénéficiaires. Les jours suivants, les matinées (de 9h à 13h) étaient consacrées à la construction des tables, tandis que les après-midi étaient dédiés à des sorties pour découvrir Thiès et ses environs. Centre de sauvegarde, rails de Thiès, village artisanal, maraichers des Niayes, autant de sorties qui ont permis aux jeunes de s’imprégner de la culture sénégalaise et de connaitre les différents secteurs économiques du pays. Sans oublier les sorties plus touristiques à Saly, à Dakar avec la visite du Monument de la Renaissance Africaine et à l’ile de Gorée.


Une rencontre interculturelle et intergénérationnelle

En plus des jeunes sénégalais, les Cergyssois ont eu à travailler avec des femmes bénéficiaires du CEEDD. Dans le cadre du projet financé par la Fondation de France « Une famille, un jardin pour nourrir les villes », 60 femmes devaient encore être formées aux techniques de construction de tables de micro-jardinage. Le CEEDD a donc profité de la présence du groupe de Cergy pour organiser ces formations et créer par la même occasion un échange intergénérationnel. Ces deux semaines ont permis d’atteindre l’objectif final du projet de 360 femmes formées.


Les réalisations

Les jeunes ont réalisé deux prototypes de tables de micro-jardinage améliorées et un prototype de composteur. Pour ce faire, ils se sont séparés en deux groupes, composés de français et de sénégalais, et chaque groupe s’est cantonné à un modèle de table.

La première table de jardinage mesure 1 mètre sur 1 mètre et peut accueillir entre 3 et 4 poules. La porte du poulailler sert d’escalier pour les volailles lorsqu’elle est ouverte.
La deuxième fait 1 mètre sur 1 mètre 20 et peut recevoir jusqu’à 5 poules. Le grillage va jusqu’au sol ce qui permet aux poussins d’avoir un espace plus grand pour se déplacer tout en étant enfermés.

Par ces modèles, les jeunes ont tenté de répondre à des besoins concrets (comme par exemple protéger les poussins des chats trop gourmands !). La taille des tables a été définie par la taille des planches. L’esprit du projet étant de récupérer le plus possible et de ne pas gaspiller, les jeunes ont décidé d’utiliser les planches de 1m et 1m20 telles quelles, sans les couper. De plus, 1m est la taille idéale pour pouvoir jardiner sur la table de façon pratique.
Enfin, le composteur, réalisé est en trois parties, permet d’avoir trois niveaux de décomposition différents et de ne pas rompre le processus, en transvasant le compost d’une partie à une autre.


Les prototypes réalisés pourront maintenant être utilisés par le CEEDD et ses bénéficiaires dans le but de développer les activités d’agriculture urbaine.

Visite du maire de la ville Talla Sylla

Au cours de la deuxième semaine de travail, le 29 juin, le maire de la ville Talla Sylla nous a fait l'honneur de sa visite. Il a ainsi découvert le travail de l’équipe, aidées par des femmes bénéficiaires du CEEDD, et en a profité pour souligner la portée des actions de la coopération Cergy-Thiès.

Talla Sylla, maire de la ville de Thiès, Ibrahima Bakhoum, coordinateur du programme de coopération décentralisée Thiès-Cergy, et Oumy Seck, présidente du CEEDD

Une matinée de restitution pour finir en beauté

Après deux semaines de travail acharné, les jeunes de Cergy et leurs binômes sénégalais ont présenté leurs réalisations lors d'une matinée de restitution du projet. Ils ont d’abord exposé les prototypes et expliqué leurs choix devant la presse et les autorités, avant de commenter une projection photos retraçant les deux semaines de mission au CEEDD. Cette matinée a aussi été l’occasion de faire part de leurs impressions et leurs souhaits pour l'avenir. A l’unanimité, le plus dur pour eux a été de travailler sous la chaleur (d’autant plus pour ceux qui jeûnaient) mais ce qu’ils ont préféré a été le côté humain, et la rencontre avec les binômes sénégalais et les femmes bénéficiaires. Cet échange restera gravé dans les mémoires de tous les participants. Enfin, les Cergyssois ont fait part de leur souhait que les binômes sénégalais viennent à leur tour en France. Une initiative que l’adjoint au maire de Thies Est, Bassirou Bocoum, a dit vouloir appuyer !

Un grand merci à tous ceux qui ont participé de près ou de loin à ce projet et à sa réussite !!

On parle de nous sur Thies24: http://thies24.com/economie.php?id=88

Comments