NOS ACTIONS‎ > ‎POLE AGRICULTURE‎ > ‎

PROJETS EN COURS

PRIMEUR

Le Projet de Renforcement d'Initiatives de Maraîchage Ecologie et URbaine (PRIMEUR), débuté en mai 2017 pour une durée de 24 mois,
 consiste à appuyer les initiatives de 2 associations encourageant le développement du maraîchage comme activité pour les femmes et les jeunes en milieu urbain et péri-urbain. Les productions soutenues permettent aux femmes bénéficiaires d'améliorer la composition des repas de leur famille et de générer des revenus complémentaires. Le projet permet également aux jeunes de développer une activité génératrice de revenu comme levier d’insertion socioprofessionnelle. 


Le projet PRIMEUR c'est : 
Il permet ainsi de faire jouer les complémentarités entre ces acteurs dans une logique d'échanges, de renforcement de capacités des organisations de base et de valorisation des compétences locales et internationales. 




L’action PRIMEUR agira auprès des populations des quartiers défavorisés, notamment auprès des publics les plus vulnérables (femmes et jeunes) et apportera une réponse possible aux différents types de crises : 
  1. Par l'accroissement de la production, l'amélioration de la conservation et la diversification alimentaire, notamment à travers le maraîchage,
  2. Par le renforcement de l'autonomie et de la résilience des familles, qui pourront diminuer la part de l'alimentation qu'ils achètent sur les marchés (produits importés ou issus de circuits de commercialisation longs) ; 
  3. Par la formation et la création d'emploi pour les femmes et les jeunes, en particulier par l'auto-emploi dans le secteur de la production, de la transformation ou de la vente des produits alimentaires en circuits courts ; 
  4. Par la sensibilisation environnementale dans les quartiers de Thiès et la réhabilitation d'espaces publics dégradés ou négligés pour la promotion d’activités horticoles, en concertation avec les collectivités locales.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Projet PISCCA

Le Projet Innovant des Sociétés Civiles et Coalitions d'Acteurs (PISCCA) a été initié par l’Ambassade de France et a pour objectif de contribuer au développement des principes de transparence et de redevabilité de l’action publique. En aidant les citoyens et citoyennes à mieux s’approprier les mécanismes d’action publique, ce projet a ainsi pour ambition d’améliorer le système de gouvernance au Sénégal. En ce sens, le CEEDD a développé le projet de renforcement des capacités de la société civile et des médias qui tend à accroître le contrôle citoyen de l’action publique à l’échelle du Département de Thiès




Le projet a débuté en décembre 2017 par la création d’un comité de pilotage multi-acteurs qui assurera la coordination stratégique entre les différentes parties prenantes du projet. Nommé Cadre de Contrôle Citoyen de l’Action Publique (CCCAP), il réunit les représentants des différentes communes ciblées, des services techniques, des organisations de la société civile et des organes de presse ainsi que les chefs de services déconcentrés de l’Etat, notamment dans les domaines (tels que les droits humains, le changement climatique, l’action sociale, etc.) où d’importantes contraintes tendent à nuire à l’amélioration du bien-être des populations locales. 




Le CEEDD a ensuite mis en place des ateliers d’expression des demandes citoyennes et de prises d’engagement des décideurs puis de formations réunissant une quarantaine de participants. Ces ateliers visaient à les doter d’outils et techniques pour un contrôle citoyen et de renforcer les capacités des médias en les dotant d’outils de communication sur le contrôle citoyen. Le suivi de ce projet sera assuré mensuellement par des réunions de quartiers ou de communes et trimestriellement par une réunion du CCCAP. Une évaluation permettant de mesurer l’engagement des décideurs sera également réalisée à mi-parcours ainsi qu’une seconde en novembre 2018, à la fin du projet.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Produire et consommer local en milieu urbain


Ce projet, débuté en septembre 2016, s'inscrit dans la continuité du projet de la Fondation de France. Il s'étale sur deux ans et vise à renforcer les capacités des 360 bénéficiaires, déjà réparties en 6 coopératives, dans les métiers de la production, la conservation -transformation et la commercialisation de produits agricoles de qualité accessibles aux citadins à revenu moyen, à travers des circuits courts urbains à Thiès.

L'objectif général du projet est de soutenir l'agriculture familiale en augmentant la production agricole saine et durable à Thiès, leur transformation et leur consommation par les ménages. Les 6 coopératives doivent pouvoir bénéficier d'espaces étendus en vue d'une offre suffisante et variée de légumes, plantes aromatiques et fruits qui seront mis en vente.

Les grandes phases du projet consistent à :
  1. Assurer l'octroi par les collectivités locales de périmètres urbains pour la production de cultures maraîchères et d'arbres fruitiers 
  2. Mettre en place un Centre fonctionnel d'Expérimentation, d'Exposition et d'Échanges (C3E) sur les produits et les bonnes pratiques en agro-écologie et en agriculture familiale 
  3. Promouvoir la consommation des produits alimentaires biologiques par une campagne de sensibilisation et de commercialisation 

Concernant la mise en place du C3E, la recherche de financements est en cours pour la construction du bâtiment et la mise en place de panneaux photovoltaïques. La clôture est presque achevée et le puits qui alimentera les parcelles a été inauguré en avril 2018. 


Financements obtenus :

        1. Agence de Micro-projets (AMP)

L'AMP, qui finance la réalisation de micro-projets de solidarité internationale, a choisi de soutenir notre projet et de travailler avec nous pour promouvoir l'accès à une agriculture saine et durable pour tous. Ainsi, l'AMP finance :
    • Une partie de l'aménagement du C3E : installation du réseau d'arrosage et clôtures
    • Du matériel biologique indispensable : arbres fruitiers, semences et haies vives
    • Des formations en agro-écologie
    • Une partie des ressources humaines servant à assurer le bon fonctionnement de tous les projets.

        2. SEED Foundation

La SEED Foundation est un Fonds de dotation à but humanitaire qui lutte contre la faim et la pauvreté en Afrique en soutenant le développement d'activités agricoles. La SEED a décidé de s'allier au CEEDD pour mettre à bien le projet "produire et consommer locale en milieu urbain" en finançant les activités de la transformation de produits agricoles : 
    • Equipements : tables, chaises, ustensiles de cuisine et four solaire
    • Formation en séchage solaire
    • Une partie des ressources humaines

        3. Hilfe für Afrika

L'organisation non gouvernementale allem
ande Hilfe für Afrika œuvre dans différents domaines et dans de nombreux pays en Afrique. L'ONG Hilfe für Afrika a financé le puits du C3E et l'équipe est venu nous rencontrer à Thiès afin d'inaugurer sa construction !



Financements demandés et en attente :

           1. Fondation Nexans

Nexans est une entreprise française présente dans l'industrie du câble. La Fondation d’entreprise Nexans a pour objet de soutenir des projets d’intérêt général ayant un caractère social et humanitaire en participant à la réduction de la précarité et de la pauvreté énergétiques dans le monde. Nous avons donc demandé à être financé lors de leur appel à projet pour un kit solaire autonome de 750 W, 2 kits de séchage solaire ainsi que pour une pompe solaire immergée 24W afin de rendre le C3E autonome énergétiquement.                                                                                                                                                      
           2. Fondation Suez

La Fondation SUEZ soutient des actions concrètes pour développer durablement l’accès aux services essentiels et lutter contre l’exclusion sociale. La fondation Suez est davantage engagé pour un accès à l'eau pour tous et une gestion durable des déchets. Nous avons donc demandé à être financé, lors de leur appel à projet, pour la construction du château d'eau, des bassins, des éviers et le réseau de distribution hydraulique. Concernant la gestion des déchets, nous leur avons également soumis une demande de financement concernant des formations en gestion des déchets, des formations en compostage et l'obtention de bennes à ordures.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Projet Coup de Pouce : 
végétalisation des quartiers de la région de Thiès

Le projet Coup de Pouce a débuté en février 2018 pour une durée de 7 mois (août 2018). Il est venu en renforcement du projet « Une famille, un jardin pour nourrir les villes ». A la vu du succès rencontré, le CEEDD a souhaité élargir ces résultats au Département par le concept de végétalisation des quartiers urbains.

Le grandissement d’échelle est passé par la sélection de jardins de quartiers dans le Département de Thiès et la Commune de Tivaouane. Cette stratégie a été pensée dans une logique participative et inclusive pour que les différents acteurs des quartiers puissent s’impliquer dans le projet et œuvrer à la sélection des quartiers.  



Des nouvelle de mars - avril 2018 
Le CEEDD a organisé de nombreux ateliers avec les différents secteurs (Thiès Est, Thiès Ouest, Thiès Nord, Tivaouane, Fandène, Notto Diobass et Thienaba) dans le but de définir les espaces disponibles pour créer des jardins partagés. Les acteurs ont donc réfléchi ensemble aux lieux les plus appropriés en fonction de leur localisation, de la disponibilité hydraulique et de la motivation de la population alentours. Les lieux ont été fixés et les acteurs attendent maintenant de pouvoir mettre en place les jardins.








Comments