ARTISANAT

Le CEEDD vise à pallier les écarts socio-éducatifs existants entre les femmes et les hommes au Sénégal, en favorisant notamment l’accès à la formation tout au long de la vie. A long terme, l’objectif pour les membres est de pouvoir prétendre à des emplois stables et qualifiés, formaliser leur activité, ou encore concevoir un projet entrepreneurial. Dans cet objectif, le pôle artisanat du CEEDD met en œuvre des sessions de formations pluriannuelles en teinture, couture et entrepreneuriat depuis 2006. 

Au fil des années, les formations ont donné lieu à la confection de vêtements et de linge de maison. Les bénéfices réalisés grâce à la vente des articles sont pour partie redistribués aux apprenties artisanes ; pour l’autre partie réinvestis dans de nouvelles formations, par le biais de l'entreprise socialeLe pôle artisanat du CEEDD a notamment pu se développer grâce à la Fondation Sococim et l'octroi de crédit à taux zéro pour le financement des formations et des boutiques.



Retrouvez toutes les informations sur le travail des apprenties artisanes sur leur site : 





Les techniques explorées en teinture

Teinture naturelle

A partir de 2017, les artisanes ont bénéficié de nouvelles formations en teinture naturelle. Ces formations ont donné lieu à la création d'une gamme de linge de maison réalisée grâce à des matériaux naturels et d'origine sénégalaiseDécouvrez le procédé de fabrication, les articles créés et tous les secrets de la teinture naturelle sur :le blog du site Assamane




Technique Batik

Lors des premières formations, les artisanes ont exploré la technique du batik et de la bougie, pour réaliser des motifs originaux, adaptés à chaque forme de textile (vêtements ou coupons de tissus).

Le procédé est le suivant :  
  1. On dessine les motifs au stylo sur un tissu ou vêtement
  2. Avec un pinceau ou une brosse, on repasse sur les motifs avec la cire fondue
  3. On trempe le tissu dans un bain composé de colorant et de fixateur. Ce bain doit être tiède (20°) pour éviter que la cire ne fonde.
  4. On laisse sécher le tissu
  5. On recommence l'opération à partir de la cire autant de fois que l'on veut obtenir de couleurs, quatre en général.
  6. Une fois l'ensemble des couleurs déposé, on rince le tissu dans l'eau chaude pour enlever la cire



Technique Sétacolor

Les artisanes ont également été formées à l’utilisation de la peinture Sétacolor, une peinture spécialement conçue pour les textiles.  

Les couleurs Sétacolor s’appliquent sur un support tissu prélavé à l’aide de différents outils (pinceau, pipette, tampon, sérigraphie, pochoir...) ce qui permet d’avoir de multiples techniques de décoration textiles. Celles-ci sont très couvrantes ; elles s’emploient pures ou diluées à l’eau pour obtenir des effets d'aquarelles. Les couleurs sont ensuite fixées en repassant le tissu décoré sur l’envers. Après fixation, les couleurs résistent au lavage en machine à laver.



La couture : des vêtements au linge de maison

Grâce aux premières formations, les artisanes sont capables de couper et de monter les vêtements mais également de réaliser des broderies. Elles ont plusieurs machines à coudre et surfileuses à leur disposition et peuvent ainsi travailler sur tout type de tissu pour réaliser du prêt-à-porter Made in Sénégal de qualité


Retrouvez tous les articles de ces collections de vêtements sur le site 



Avec le tournant vers la teinture naturelle en 2017, les couturières se sont orientées vers la création de linge de maison. 

Nous vous invitons à explorer le catalogue de linge de maison ici


Chacune de ces sessions constitue une occasion pour les femme du CEEDD de diffuser et transmettre leur savoir-faire en initiant et en formant de nouvelles femmes à ces techniques. 





Vers une production plus écologique...

Le CEEDD souhaite renforcer la dynamique durable entreprise avec la teinture naturelle. Aussi, nous suivons de près l'évolution du coton sénégalais issu de l’agriculture biologique. La filière se développant progressivement, nous aimerions à moyen terme pouvoir nous approvisionner en coton biologique.

Nous avons également pour projet de recycler les chutes de tissus accumulées au fil des formations afin de créer de nouvelles pièces textiles en tissu récupéré.



Commercialisation

Les tissus et les collections sont commercialisés en différents points de vente :
  • boutiques de l’association
  • foires artisanales et marchés (dans la région de Thiès, Foire Internationale de Dakar), 
  • vente directe aux clients ayant passé commande auprès du CEEDD.

Les collections sont également en vente dans les boutiques Layu (Almadies) et Caravane (Ouakam) à Dakar, ainsi qu'en ligne sur Afrikrea !

Les fruits des ventes constituent un revenu complémentaire pour les femmes bénéficiaires et permettent d'organiser de nouvelles sessions de formation et former d'autres femmes.





 














a