AGIR AVEC NOUS‎ > ‎TEMOIGNAGES‎ > ‎

Stage de fin d'étude

publié le 27 janv. 2016 à 08:13 par Oumy Seck

Dans le cadre de ma licence de Langues Etrangères Appliquées, je devais effectuer un stage d’une durée minimale d’un mois. J’ai réalisé ce stage du 23 mai 2011 au 24 juin 2011, au sein de l’association Sukhali, partenaire du CEEDD.

Ma mission principale durant ce stage, a été de rechercher des structures intéressantes pour Sukhali et le CEEDD, et de créer, à partir de ces recherches, un répertoire non exhaustif de ces structures. Plus largement, ce stage a été pour moi l’opportunité de mettre un pied dans le milieu de la solidarité, d’appréhender son ampleur et son fonctionnement général. Ce choix de stage n’était pas anodin, puisque j’envisageais  de me diriger par la suite vers une formation en rapport avec ce secteur, afin de travailler au sein d’organisations non gouvernementales ou d’associations. Il était donc primordial pour moi de pouvoir effectuer mon stage dans une structure liée à ce milieu.

Dans ce vaste secteur, les petites organisations telles que Sukhali et le CEEDD ne peuvent pas se développer seules et sont obligées de développer leurs contacts et de rechercher continuellement des appuis extérieurs. De ce fait, les contacts sont indispensables à leur évolution. Pierre Tibéri m’a donc proposée de me lancer dans cette tâche, afin de créer un répertoire non exhaustif d’acteurs pouvant être intéressants pour eux, ces acteurs pouvant être de tout type et de toute nationalité. Ces acteurs pourront ensuite être contactés si besoin de façon rapide, et constituer de potentiels appuis techniques ou financiers.

Lors de mes recherches de contacts, j’ai eu l’occasion de tomber sur des appels à candidature pour des concours ou des prix proposés par certains acteurs, et dont le CEEDD remplissait tout à fait les conditions de participation. C’est donc naturellement que j’ai fait part de ces informations à Pierre, ainsi qu’à Oumy au Sénégal, par la voie du courrier électronique. Les dates limites d’inscription étant proches, Pierre m’a ainsi proposée de m’occuper de ces dossiers de candidature. Ces dossiers de candidature étaient les suivants :

-          le prix « Harubuntu » ; ouvert aux porteurs d’espoir et créateurs de richesses africains mettant en place des projets de développement en Afrique, dont la date limite de dépôt des dossiers était le 4 juin 2011 (enveloppe de 3 500€ en jeu)

-          le prix « Ensemble au féminin »  de la Fondation Ensemble ; dont la date limite de dépôt des dossiers était le 15 juin 2011 (dotation de 20 000€ en jeu, remportée par le CEEDD quelques mois plus tard)

Le stage au sein de l’association Sukhali a répondu à mes attentes et a été pour moi une première expérience très enrichissante, autant sur le plan professionnel que sur le plan personnel. Après un lancement hésitant, j’ai su prendre en main mes recherches et me sentir en adéquation avec les attentes de Pierre et d’Oumy. Ma crainte du début face à mon autonomie s’est rapidement dissipée pour laisser place à la prise d’initiatives et à l’envie de prendre toujours davantage part à la vie de l’association.

Je pense avoir tiré grand profit de ce stage et envisage même la possibilité d’effectuer un stage au CEEDD, sur place, si la poursuite de mes études me le permet. Cela serait l’occasion pour moi  de me sentir réellement au cœur du projet et de m’impliquer encore davantage, sur une plus longue période. 

Nancy Dupouy

Comments