AGIR AVEC NOUS‎ > ‎

TEMOIGNAGES

Le CEEDD remercie chaleureusement tous ses volontaires, bénévoles et stagiaires dont vous trouverez certains témoignages ici

Votre aide, votre bonne humeur et vos compétences diverses nous sont toujours d'une précieuse aide !!

Appui Technique et Renforcement de capacités en agriculture urbaine

publié le 24 juil. 2017 à 04:57 par Oumy Seck

Etudiante en DUT Génie-biologique option agronomie, j’ai eu la chance d’effectuer un stage de 2 mois et demi au CEEDD (de Avril à Juin 2017). Ma mission, qui concernait l’appui-technique et le renforcement des capacités en agriculture urbaine, m’a permis d’approfondir et d’acquérir de nouvelles connaissances et a été très fort en émotions. 

Cette expérience a été extrêmement enrichissante d’un point de vue personnel, culturel que professionnel. J’ai découvert au CEEDD une bonne ambiance de travail où la cohésion d’équipe est reine. J’étais ravie de travailler avec l’équipe sénégalaise, d’avoir un poste qui me permettait d’être en contact constant avec les populations locales (partenaires, bénéficiaires, enfants etc.) ainsi que de la présence des volontaires/stagiaires de mon âge.  

Merci à Oumy et à tout le CEEDD pour votre accueil si chaleureux et de m’avoir permis de vivre cette expérience que je ne suis pas prête d’oublier !

Ba Bennen Inchallah 😉

                  Amandine Charles

Renforcement de l’organisation administrative du CEEDD

publié le 27 janv. 2016 à 08:35 par Oumy Seck   [ mis à jour : 21 avr. 2016 à 09:52 ]

Dans le cadre du congé solidaire (temps pris sur les CP) et grâce à un partenariat de NEXANS avec France Volontaire, j’ai effectué une mission de 15 jours à THIES, ville située à 70km au Nord Est de Dakar. Le partenaire bénéficiaire est l’association CEEDD (Centre d’Ecoute et d’Encadrement pour un Développement Durable) ayant pour but de lutter contre la pauvreté en milieu urbain et périurbain. J’ai rencontré Oumy, femme d’exception, qui préside cette structure avec un engagement total. Elle propose de multiples activités et services : micro-jardinage, couture, teinture, microcrédit, un accès à un espace cyber à la bibliothèque.

L’objectif de ma mission : Renforcement de l’organisation administrative du CEEDD.

Compte tenu de l’étendue du travail à faire dans le temps imparti j’ai opté pour la mise en place d’une structure de travail de la secrétaire : rationalisation du classement sous forme papier et informatique, mise en place de la visibilité des données des bilans afin de faciliter les actions correctives de la présidente. Pour pérenniser cette action, il était nécessaire d’obtenir l’adhésion d’Amy, la secrétaire. Elle devait s’approprier la méthodologie, ce qui fût aisé par sa curiosité et son anticipation. Que de satisfactions obtenues tant par le résultat sur l’objectif que par la richesse des échanges !!!

Au-delà de cet aspect professionnel, j’ai vécu ces 15 jours auprès d’Oumy, ses 2 fils de 18 et 20 ans, de femmes et de jeunes adultes locaux, dans un milieu de culture musulmane avec leurs 5 prières journalières précédées des appels du muezzin. J’ai évolué au sein d’une population de personnes ouvertes, modernes, tolérantes et d’adolescents qui ressemblent beaucoup aux nôtre avec les mêmes addictions aux technologies nouvelles. Bref, ce fût une aventure humaine au-delà de mes espérances.

Je remercie ceux qui m’ont permis de vivre cette expérience très enrichissante : Laetitia Bancel et Aline Brunia du Corporate et l’équipe de France Volontaire

C. Vidal

Stage de fin d'étude

publié le 27 janv. 2016 à 08:13 par Oumy Seck

Dans le cadre de ma licence de Langues Etrangères Appliquées, je devais effectuer un stage d’une durée minimale d’un mois. J’ai réalisé ce stage du 23 mai 2011 au 24 juin 2011, au sein de l’association Sukhali, partenaire du CEEDD.

Ma mission principale durant ce stage, a été de rechercher des structures intéressantes pour Sukhali et le CEEDD, et de créer, à partir de ces recherches, un répertoire non exhaustif de ces structures. Plus largement, ce stage a été pour moi l’opportunité de mettre un pied dans le milieu de la solidarité, d’appréhender son ampleur et son fonctionnement général. Ce choix de stage n’était pas anodin, puisque j’envisageais  de me diriger par la suite vers une formation en rapport avec ce secteur, afin de travailler au sein d’organisations non gouvernementales ou d’associations. Il était donc primordial pour moi de pouvoir effectuer mon stage dans une structure liée à ce milieu.

Dans ce vaste secteur, les petites organisations telles que Sukhali et le CEEDD ne peuvent pas se développer seules et sont obligées de développer leurs contacts et de rechercher continuellement des appuis extérieurs. De ce fait, les contacts sont indispensables à leur évolution. Pierre Tibéri m’a donc proposée de me lancer dans cette tâche, afin de créer un répertoire non exhaustif d’acteurs pouvant être intéressants pour eux, ces acteurs pouvant être de tout type et de toute nationalité. Ces acteurs pourront ensuite être contactés si besoin de façon rapide, et constituer de potentiels appuis techniques ou financiers.

Lors de mes recherches de contacts, j’ai eu l’occasion de tomber sur des appels à candidature pour des concours ou des prix proposés par certains acteurs, et dont le CEEDD remplissait tout à fait les conditions de participation. C’est donc naturellement que j’ai fait part de ces informations à Pierre, ainsi qu’à Oumy au Sénégal, par la voie du courrier électronique. Les dates limites d’inscription étant proches, Pierre m’a ainsi proposée de m’occuper de ces dossiers de candidature. Ces dossiers de candidature étaient les suivants :

-          le prix « Harubuntu » ; ouvert aux porteurs d’espoir et créateurs de richesses africains mettant en place des projets de développement en Afrique, dont la date limite de dépôt des dossiers était le 4 juin 2011 (enveloppe de 3 500€ en jeu)

-          le prix « Ensemble au féminin »  de la Fondation Ensemble ; dont la date limite de dépôt des dossiers était le 15 juin 2011 (dotation de 20 000€ en jeu, remportée par le CEEDD quelques mois plus tard)

Le stage au sein de l’association Sukhali a répondu à mes attentes et a été pour moi une première expérience très enrichissante, autant sur le plan professionnel que sur le plan personnel. Après un lancement hésitant, j’ai su prendre en main mes recherches et me sentir en adéquation avec les attentes de Pierre et d’Oumy. Ma crainte du début face à mon autonomie s’est rapidement dissipée pour laisser place à la prise d’initiatives et à l’envie de prendre toujours davantage part à la vie de l’association.

Je pense avoir tiré grand profit de ce stage et envisage même la possibilité d’effectuer un stage au CEEDD, sur place, si la poursuite de mes études me le permet. Cela serait l’occasion pour moi  de me sentir réellement au cœur du projet et de m’impliquer encore davantage, sur une plus longue période. 

Nancy Dupouy

1-3 of 3